Banique, galette de sarrasin et arepas : les recettes

Trois cultures et trois traditions culinaires se sont rencontrées le temps d’un atelier de partage et de transmission de pain banique atikamekw, de galette de sarrasin québécoise et d’arepas colombien. Cet événement s’est déroulé le mercredi 23 octobre 2019 au Pavillon de la rivière dans le cadre du projet « Joliette, au cœur des traditions » de la Ville de Joliette, en partenariat avec le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière et le CRÉDIL.

Des citoyens joliettains ont partagé des recettes traditionnelles et la culture de leur milieu d’origine ainsi que des trucs pour bien les réussir. Les participants ont même fait leur propre banique!

Minic Petiquay, du Centre d’amitié, a transmis la banique apprise de sa mère, de sa grand-mère et d’aînés de Manawan. Yolande Desmarais a partagé la recette de galette de sarrasin de sa tante Bibiane. Finalement, Elisabeth Marino et Pablo Emilio Vergara, accompagnés de Laura Vergara du CRÉDIL, ont démontré deux recettes d’arepas provenant de deux régions différentes de la Colombie.

Recettes, photos et vidéos

Expérimentez les recettes et partagez-moi vos commentaires !

Arepas de la région d’Antioquia en Colombie [recette]

Arepas d’Antioquia

Recette d’Elisabeth Marino, apprise de sa mère et de sa grand-mère.

Les arepas peuvent être servis au déjeuner accompagnés d’œufs brouillés, de saucisses, de bacon, de chorizo ou des restants de la veille. L’arepas sert d’accompagnement le midi et comme repas léger le soir. Une boisson chaude accompagne souvent les arepas, comme un café ou un chocolat chaud le matin ou le soir pour se réchauffer.

Cette recette donne sept arepas.

Ingrédients

  • Farine de maïs P.A.N.
  • Fromage à râper.
  • Sel.
  • Eau.

Accessoires

  • 1 grand bol.
  • 1 petit bol.
  • 1 grille.
  • 1 assiette.
  • 1 sac de plastique.
  • 1 planche à découper.

Directives

  1. Verser 2 tasses de farine de maïs dans un bol.
  2. Faire chauffer de l’eau jusqu’à ce qu’elle soit tiède.
  3. Ajouter une tasse d’eau tiède à la farine et pétrir la pâte.
  4. Ajouter de l’eau et pétrir la pâte jusqu’à la texture désirée pour bien l’hydrater.
  5. Faire une boule et rouler la pâte avec les mains.
  6. Mettre la boule de pâte à l’intérieur d’un sac de plastique et aplatir à l’aide d’une planche à découper.
  7. Tailler la pâte en rond à l’aide d’un petit bol.
  8. Faire chauffer une grille sur le rond de poêle à feu élevé.
  9. Cuire l’arepas sur une grille à feu moyen jusqu’à ce qu’il soit doré, ensuite retourner et poursuivre la cuisson.
  10. Beurrer l’arepas, ajouter du sel, du fromage, des œufs brouillés ou des saucisses en tranche ou du jambon (facultatifs, au goût) et manger.

Vidéo

Arepas de la région des Andes en Colombie [recette]

Recette d’arepas de la région des Andes

Recette de Pablo Emilio Vergara, apprise de sa mère et de sa tante. M. Vergara est originaire de Bogota.

Les arepas peuvent être servis au déjeuner accompagnés d’œufs brouillés, de saucisses, de bacon ou de chorizo. L’arepas sert d’accompagnement le midi et comme repas léger le soir. Une boisson chaude accompagne souvent les arepas, comme un café ou un chocolat chaud le matin ou le soir pour se réchauffer.

Cette recette donne dix arepas.

Ingrédients

  • Farine de maïs P.A.N.
  • Beurre.
  • Fromage à râper.
  • Sucre.
  • Sel.
  • Eau

Accessoires

  • 1 bol.
  • 1 râpe.
  • 1 poêle avec couvercle.
  • 1 assiette.

Directives

  1. Verser 500 grammes de farine de maïs dans un bol.
  2. Ajouter ½ cuillère à soupe de sel et 1 cuillère à soupe de sucre.
  3. Mélanger les ingrédients.
  4. Ajouter 1/8 de tasse de beurre.
  5. Mélanger tous les ingrédients et défaire les mottons.
  6. Ajouter 2 tasses d’eau tiède.
  7. Ajouter 1 cuillère à soupe d’huile végétale.
  8. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle ne soit ni trop sèche, ni trop humide.
  9. Râper environ 270 grammes de fromage.
  10. Faire une boule de pâte et la rouler avec les mains.
  11. Creuser la boule de pâte pour faire une coquille.
  12. Ajouter du fromage à l’intérieur de la coquille.
  13. Fermer la coquille en l’aplatissant doucement avec les mains. Éviter de créer des fissures.
  14. Faire tourner, aplatir et arrondir l’arepas avec les doigts.
  15. Faire chauffer une poêle à intensité élevé.
  16. Cuire les arepas (5 à 6) dans une poêle à feu moyen et couvrir.
  17. Tourner les arepas lorsque dorés.
  18. Servir et manger.

Vidéo

Pain banique atikamekw [recettes]

Pain banique atikamekw

Recettes de Minic Petiquay et de Thérèse Quitich, du Centre d’amitiés autochtones de Lanaudière.

Ingrédients

  • Farine tout usage.
  • Eau
  • Poudre à pâte.
  • Sel.
  • Raisins secs [facultatif].
  • Mélasse [facultatif].

Accessoires

  • 1 bol.
  • 1 verre.
  • 1 cuillère à soupe.
  • 1 moule ou 1 poêlon.
  • Beurre ou huile végétale.

Directives [cuisson dans le four]

  1. Faire tremper les raisins secs dans l’eau pendant une à deux heures (si vous faites la version avec les raisins secs seulement) [facultatif].
  2. Préchauffer le four à 350
  3. Verser de la farine dans un bol.
  4. Creuser un trou avec vos mains au milieu de la farine.
  5. Verser du sel dans le creux de votre main et le mettre dans le trou.
  6. Ajouter deux cuillères à soupe de poudre à pâte[1].
  7. Brasser les ingrédients ajoutés avec la farine du milieu.
  8. Verser la mélasse dans un verre d’eau avec les raisins secs, s’il y a lieu. [facultatif]
  9. Verser l’eau froide par petite dose et brasser jusqu’à la consistance souhaitée.
  10. Pétrir la pâte.
  11. Graisser un moule avec du beurre et mettre la banique dedans.
  12. Faire cuire la banique au four environ 1 h ou jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
  13. Ramollir la banique.
    • Mettre du beurre sur la banique à la fin de la cuisson pour ramollir la pâte ou humidifier un linge et abrier la banique.
    • Attendre 15 minutes.
  14. Manger la banique[2] avec du beurre.
  15. Récupérer la farine restante et la passer au tamis.

Directives [cuisson dans la poêle]

  1. Faire tremper les raisins secs dans l’eau pendant une à deux heures (si vous faites la version avec les raisins secs seulement) [facultatif].
  2. Verser de la farine dans un bol.
  3. Creuser un trou avec vos mains au milieu de la farine.
  4. Verser du sel dans le creux de votre main et le mettre dans le trou.
  5. Ajouter deux cuillères à soupe de poudre à pâte[3].
  6. Brasser les ingrédients ajoutés avec la farine du milieu.
  7. Verser la mélasse dans un verre d’eau froide avec les raisins secs, s’il y a lieu. [facultatif]
  8. Verser l’eau froide par petite dose et brasser jusqu’à la consistance souhaitée.
  9. Pétrir la pâte.
  10. Chauffer la poêle à feu élevé.
  11. Graisser la poêle avec du beurre.
  12. Faire cuire la banique à feu moyen. Ajuster la température au besoin pour qu’elle ne cuise pas trop vite.
  13. Brasser la poêle de temps en temps.
  14. Revirer la banique régulièrement avec ses mains, en mettant de la farine sur nos mains pour éviter qu’elle colle après la peau.
  15. Ramollir la banique[4].
    • Mettre du beurre dessus à la fin de la cuisson pour ramollir la pâte ou humidifier un linge et abrier la banique.
    • Attendre 15 minutes.
  16. Manger la banique[5] avec du beurre.
  17. Récupérer la farine restante et la passer au tamis.

[1] Deux cuillérées peuvent faire quatre baniques.

[2] La banique accompagne aussi les repas à base de gibier.

[3] Deux cuillérées peuvent faire quatre baniques.

[4] Autrefois, la banique était ramollie dans un sac de farine.

[5] La banique accompagne aussi les repas à base de gibier.

VIDÉOS

Galette de sarrasin de ma tante Bibiane [recette]

Galette de sarrasin de ma tante Bibiane[1]

[1] Recette de Bibiane Deslauriers, tante maternelle de Yolande Desmarais de Joliette qui l’a transmise à Philippe Jetté dans le cadre du projet Joliette, au cœur des traditions de la Ville de Joliette.

Ingrédients

  • Farine de sarrasin.
  • Deux œufs.
  • Lait.
  • Poudre à pâte.
  • Graisse Crisco.
  • Beurre.
  • Mélasse.

Accessoires

  • 2 bol à mélanger.
  • 1 fouet.
  • 1 poêle en fonte.
  • 1 spatule.
  • 1 louche.
  • Tasse à mesurer.
  • Papier ciré.

Directives

  1. Verser 2 ¼ tasses de farine de sarrasin dans un bol à mélanger.
  2. Ajouter 2 cuillères à thé de poudre à pâte.
  3. Ajouter 1/2 cuillère à thé de soda à pâte.
  4. Brasser le mélange des ingrédients secs.
  5. Casser  et battre deux œufs dans un deuxième bol à mélanger.
  6. Verser les oeufs battus aux mélanges de farine de sarrasin.
  7. Ajouter du lait pour éclaircir jusqu’à ce que le mélange devienne clair comme de la pâte à gâteau.
  8. Vérifier la consistance et ajuster en ajoutant du lait ou de l’eau.
  9. Laisser reposer le mélange 15 minutes.
  10. Éclaircir le mélange avec du lait ou de l’eau, au besoin.
  11. Chauffer une poêle en fonte à feu moyen-élevé.
  12. Graisser la poêle avec de la graisse Crisco[2].
  13. Verser le mélange, à l’aide d’une louche, sur la poêle chaude et l’étendre en rond.
  14. Virer la galette de bord lorsqu’elle fait « des yeux » (des trous, des bulles).
  15. Servir avec du beurre ou de la mélasse.[3]

[2] [Une couenne de lard est souvent utilisée pour graisser la poêle de fonte.]

[3] Yolande Desmarais mange ses deux premières galettes avec du beurre et les suivantes avec de la mélasse. [Plusieurs personnes servent la galette de sarrasin avec du sirop d’érable.]

PHOTOS

VIDÉOS

Fricassée du lundi : la recette

La recette de la fricassée du lundi a été partagée par Christiane Robidoux aux participants des Ateliers de transmission de savoir-faire de la Ville de Joliette dans le cadre du projet « Joliette, au coeur des traditions », en collaboration avec Philippe JettéL’atelier s’est tenu le mercredi 9 octobre 2019 au Pavillon de la rivière de Joliette. Mme Robidoux tient cette recette de sa mère qui faisait de la fricassée le lundi avec les restants de la fin de semaine.

Et vous, quelle est votre version familiale de la fricassée ? Partagez-moi vos recettes ! Votre recette pourrait être mise à l’honneur !

Recette : Fricassée du lundi[1]

Recette pour huit personnes.

Ingrédients[2]

  • 4 tasses de cubes de restants de viande cuite (bœuf, porc, poulet, dinde, selon ce qui est disponible).
  • 4 c. à soupe d’huile végétale (pour la cuisson : 2 fois 2 c. à soupe).
  • 1 c. à thé de vinaigre de cidre.
  • ¼ de tasse de farine de blé.
  • 2 oignons moyens.
  • 1 gousse d’ail émincée.
  • 4 carottes moyennes grattées.
  • 8 pommes de terre moyennes épluchées ou grattées si ce sont des patates nouvelles.
  • 1 rutabaga (navet jaune) épluché.
  • 4 branches de céleri avec un peu de feuilles.
  • Fines herbes (1 c. à thé de sauge, de marjolaine et de thym ainsi qu’une feuille de laurier).
  • 2 c. à soupe d’épaississant à sauce (Bisto) ou 2 c. à soupe de farine mélangée à 1 c. à soupe de beurre.
  • 1 litre de bouillon de légumes ou de poulet.
  • Sel et poivre.

Accessoires

  • 1 grand poêlon.
  • 1 faitout avec un couvercle.
  • 1 planche à découper.
  • 1 couteau.
  • 1 cuillère de bois.
  • 1 cuillère à soupe.
  • 1 cuillère à thé.
  • 1 tasse à mesurer.

Directives

  1. Couper tous les légumes et les viandes (4 tasses) déjà cuites en cubes ou morceaux d’environ 2 cm.
  2. Faire chauffer, dans un poêlon, 2 c. à soupe d’huile et y faire dorer les cubes de viande sur feu moyen en brassant sans cesse pour que la viande ne colle pas au fond du poêlon.
  3. Saupoudrer d’un quart de tasse de farine de blé, ajouter sel et poivre, et brasser pour bien enrober les morceaux de viande.
  4. Verser, lorsque le tout est bruni (y compris le fond du poêlon!), la moitié du bouillon (500 ml) et 1 c. à thé de vinaigre de cidre dans le poêlon.
  5. Gratter le fond pour tout déglacer.
  6. Laisser mijoter trois minutes et retirer du feu.
  1. Émincer une gousse d’ail et deux oignons moyens.
  2. Faire chauffer, dans un faitout, 2 c. à soupe d’huile et y faire dorer à feu doux les oignons et l’ail émincé.
  3. Ajouter tous les légumes coupés en cubes et brasser pour enrober les légumes du mélange d’oignons, d’ail et d’huile.
  4. Cuire sur feu moyen en brassant sans cesse pendant 5 minutes.
  5. Émincer la sauge, le thym, la marjolaine.
  6. Ajouter les fines herbes (sauge, thym, marjolaine et la feuille de laurier entière).
  7. Brasser pour bien les répartir parmi les autres ingrédients. Les sucs de légumes doivent brunir légèrement au fond du faitout.
  8. Verser la deuxième moitié du bouillon (500 ml).
  9. Ajouter, par petits morceaux, le mélange de 2 c. à soupe de farine mélangée à 1 c. à soupe de beurre ou 2 c. à soupe de Bisto délayé dans l’eau et bien mélanger.
  10. Ajouter le mélange de viande et bien mélanger dans le faitout.
  11. Ajouter de l’eau pour avoir assez de liquide afin de couvrir le tout.
  12. Rajouter le sel et le poivre au goût.
  13. Couvrir et laisser mijoter sur feu doux pendant 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que les rutabagas soient tendres. Ce légume est le plus long à cuire.
  14. Servir le tout dans une assiette creuse avec une belle tranche de pain de ménage beurrée pour bien essuyer le fond de l’assiette.

[1] Recette de Christiane Robidoux. Sa mère faisait de la fricassée le lundi avec les restants de la fin de semaine.

[2] Tous les produits utilisés, dans le cadre de l’atelier, proviennent du marché d’alimentation écoresponsable À saveur locale, point de vente de fermes lanaudoises certifiées biologiques ou respectueuses de la santé de la terre.

L’atelier en photos

C’est quoi « Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert ! » ?

« Jouer, c’est la vie ! »

Sauts interculturels – Rencontre autour de la marelle, la corde à danser et l’élastique

Lire la suite