Philippe Jetté offre des sessions de dix cours privés d’accordéon diatonique (à bouton) en ligne les mercredis ou jeudis dès le 23 septembre 2020. Les cours d’une heure se donneront sur la plateforme virtuelle Zoom.

Technicien en musique traditionnelle, Philippe Jetté possède les connaissances et l’expertise pour transmettre son savoir-faire à l’accordéon diatonique. Ses recherches, ses rencontres marquantes avec d’autres joueurs et sa volonté à se perfectionner font de lui une personne de référence.

Dans un climat convivial, Philippe propose d’explorer, notamment, le répertoire traditionnel québécois, la posture et le maintien de l’instrument, les techniques d’interprétations (accent, nuance, ornementations, double notes), la balance du soufflet ainsi que le doigté. De plus, les participants en apprendront sur l’histoire de l’accordéon et de la musique traditionnelle au Québec et feront l’écoute de joueurs d’accordéon.

Information : info@traditionsvivantes.com ou 450 397-2313.

Rappelons que Philippe Jetté est un membre-fondateur du groupe Belzébuth et du Duo Jetté-Simard. Câlleur, musicien, conférencier, consultant, transmetteur et chercheur, il voit son rôle d’artiste dans sa communauté comme celui de relayeur, d’intermédiaire entre les porteurs de traditions et la population. Son but est de partager et de mettre en valeur notre richesse collective ainsi que les gens qui la portent et la transmettent.  

En juillet dernier, au sein de l’Espace culturel Jean-Pierre Ferland de Saint-Norbert, le concept de patrimoine vivant et la documentation des savoir-faire traditionnels ont été décortiqués en profondeur par les participants à la formation Devenez un archéologue de vos traditions, une initiative de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray dans le cadre du Laboratoire inclusif du projet Pour la suite du geste… rassemblons-nous!

Tout au long de l’activité, Philippe Jetté, intervenant en traditions vivantes s’est assuré de transmettre ses connaissances et sa passion aux gens présents. L’objectif de cette démarche collective est tout mettre en place afin de permettre la pérennité du fléché, du tissage et du gossage de cups, trois pratiques traditionnelles caractéristiques du territoire d’autréen.

« La formation, suivie par dix personnes, offrait l’opportunité de monter un projet de documentation et de diffusion par des exercices concrets tout au long de la journée. L’idée d’impliquer la communauté dans une démarche de documentation et de diffusion collective vise à favoriser la connaissance et à promouvoir les savoir-faire traditionnels à développer ainsi qu’à mettre à l’honneur les porteurs de traditions du territoire d’autréen. J’ai bon espoir que les participants contribueront à cet effort collectif de sauvegarde », a-t-il soutenu par la voie d’un communiqué de presse.

La formation du 14 juillet dernier et l’accompagnement personnalisé représentaient les premières étapes du volet Laboratoire inclusif du projet Pour la suite du geste… rassemblons-nous! La création d’une banque de transmetteurs, une journée d’échange avec des praticiens atikamekw et des actions favorisant la promotion des savoir-faire devraient également faire partie de la programmation à venir.

Les citoyens souhaitant s’investir dans la démarche sont invités à manifester leur intérêt auprès du service de développement culturel de la MRC au 450 836-7007 poste 2528 ou par courrier électronique à culture@mrcautray.qc.ca.

Cette initiative culturelle visant à accompagner la population dans la prise en charge de leurs traditions découle d’une entente liant la MRC de D’Autray au ministère de la Culture et des Communications. La présentation de la formation a été rendue possible par un appui financier de Culture Lanaudière ainsi que par l’Espace culturel Jean-Pierre Ferland.

Cet été, Place aux jeunes Montcalm vous invite à découvrir ou redécouvrir les racines acadiennes de la MRC de Montcalm. Le 6 juin prochain, La Nouvelle-Acadie s’invite dans ton salon le temps d’une soirée.

Connaissez-vous la Nouvelle-Acadie?

Fondée par les Acadiens de la déportation arrivés en 1766, le terme « Nouvelle-Acadie » désigne le territoire où l’on retrouve actuellement les municipalités de Saint-Alexis, Saint-Liguori, Saint-Jacques et Sainte-Marie-Salomé. La culture acadienne étant bien présente dans ces municipalités et son influence toujours palpable, La Nouvelle-Acadie s’invite dans ton salon se veut être une « activité découverte » d’un territoire où il fait bon vivre.

C’est sous une formule virtuelle que les participants seront invités à en apprendre davantage sur les racines acadiennes dans Montcalm. Que ce soit par son patrimoine historique unique, sa culture teintée par son passé ou l’accueil amical de ses citoyens, la Nouvelle-Acadie est bien plus qu’un territoire, c’est une communauté tissée serrée. Place aux jeunes Montcalm est fébrile à l’idée de faire connaître la Nouvelle-Acadie et ses richesses avec la collaboration de Philippe Jetté, intervenant en traditions vivantes. Pour l’occasion, les participants recevront une boite gourmande à saveur montcalmoise afin de bien profiter du 6@8.  L’activité est sans frais et il est obligatoire de s’inscrire au préalable avant le 30 juillet 2020 auprès de Laurence Bleau, agente de Place aux jeunes Montcalm par courriel au laurencebleau@cjemontcalm.qc.ca ou par téléphone au 450 831-3930, poste 21.

Découvrez Le chant du ruisseau (traditions orales de la Nouvelle-Acadie)

Philippe Jetté présentera Le chant du ruisseau, une conférence-spectacle participative révélant la richesse collective des traditions de la Nouvelle-Acadie. Médiateur du patrimoine vivant, Philippe Jetté voit son rôle d’artiste dans sa communauté comme celui de relayeur, d’intermédiaire entre les porteurs de traditions et la population. Son but est de mettre en valeur la richesse collective de la Nouvelle-Acadie ainsi que les gens qui la portent et la transmettent.

À propos de Place aux jeunes Montcalm

Le programme Place aux jeunes Montcalm favorise la migration, l’établissement et le maintien des jeunes qualifiés âgés de 18 à 35 ans sur le territoire de la MRC de Montcalm. L’objectif est de permettre aux jeunes de constater le potentiel qu’offre Montcalm, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Rappelons que les activités de Place aux jeunes sont rendues possibles grâce à la participation financière de Place aux jeunes en région, le Secrétariat à la jeunesse, Services Québec et de nombreuses autres instances publiques et privées du milieu.

À la fin du mois de juin, le comité de suivi de Pour la suite du geste… rassemblons-nous!, un projet culturel de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray, a annoncé la présentation d’une formation gratuite, le mardi 14 juillet prochain à l’Espace culturel Jean-Pierre Ferland situé au 2111, rue Principale à Saint-Norbert qui abordera la documentation, la diffusion et la mise en valeur au service de la sauvegarde des pratiques traditionnelles.

Bien connu pour son implication dans l’initiative à succès, le médiateur du patrimoine vivant Philippe Jetté assurera l’animation de cette activité qui se tiendra de 9 h à 16 h. Les participants seront invités à apporter leur lunch pour le dîner.

Parmi les thèmes abordés lors de la formation, notons le concept du patrimoine vivant, le rôle du collecteur, les étapes pour réaliser une démarche éthique de documentation sur le terrain, le traitement des données et la diffusion ainsi que la valorisation des savoir-faire et des porteurs de traditions, dans le cas présent, le tissage, le fléché et le gossage de cups.

« Les archéologues de la tradition vivront des moments privilégiés et uniques, en plus de laisser un héritage à leur communauté. Par leur apprentissage, ils seront en mesure de valoriser l’expérience et le savoir-faire des gens tout en participant à l’effort collectif de sauvegarde et de promotion de nos traditions », a soutenu monsieur Jetté, par la voie d’un communiqué de presse.

Les citoyens et organismes de la MRC de D’Autray souhaitant prendre part à la formation pour ensuite s’investir dans cette démarche collective de documentation et de diffusion doivent confirmer leur inscription d’ici le lundi 13 juillet à midi à M. Sébastien Proulx, agent de communication de la MRC au 450 836-7007 poste 2528 ou par courrier électronique à sproulx@mrcautray.qc.ca. Dans le but de respecter les recommandations de la Santé publique, le nombre d’inscriptions est limité. Ainsi, il est fortement suggéré de réserver sa place rapidement. À noter qu’un accompagnement personnalisé d’une durée de 5 h est également offert aux inscrits.

Le volet Laboratoire inclusif, du projet Pour la suite du geste… rassemblons-nous! est une démarche de sauvegarde visant à accompagner la population d’autréenne dans la prise en charge de leurs traditions.

Cette initiative découle d’une entente liant la MRC de D’Autray au ministère de la Culture et des Communications alors que la présentation de la formation est rendue possible par un soutien financier de Culture Lanaudière ainsi que par l’Espace culturel Jean-Pierre Ferland.

Philippe Jetté et Mélanie Boucher souhaitent élever un record de participation au jeu de la chaise musicale

Lire la suite

Suite au dévoilement de vos traditions coup de cœur, voici nos cinq ateliers de transmission de savoir-faire. Présentés dans le cadre de l’entente de développement culturel entre la Ville de Joliette et le ministère de la Culture et des Communications, ces rencontres ont pour but d’échanger et de transmettre nos traditions pour les faire vivre, les faire perdurer dans le temps.

2 octobre – Sauts interculturels ! Rencontre autour de la marelle, la corde à danser et l’élastique.

Les citoyens sont invités à faire quelques sauts interculturels le temps d’une rencontre de partage et de jeux universels avec des Joliettains d’origine africaine et atikamekw. Les participants apprendront et partageront leurs jeux de marelles, de corde à danser et d’élastique. Les souvenirs d’enfance jailliront et permettront de tisser des liens. L’atelier est en partenariat avec le CRÉDIL et le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière. Venez partagez vos jeux et vous amusez !

Bienvenue à toutes les générations !

9 octobre – Dégustez votre fricassée [mets à base de viande]

Que diriez-vous d’éviter le gaspillage ? La récupération alimentaire ne date pas d’hier. La fricassée est un mets traditionnel cuisiné à partir de restants de viandes. Il suffit de faire revenir des oignons, ajouter de la viande, des patates coupées en dés, du bouillon, des assaisonnements et des légumes, si vous le désirez. Laissez mijoter et servez !

Christiane Robidoux sera votre hôte pour la soirée. Elle vous transmettra sa recette et vous fera participer aux différentes étapes de la préparation. Venez dégustez votre fricassée !

Svp, apportez quelque chose à vous mettre sur la tête afin d’éviter de cuisiner une fricassée aux cheveux ! Merci.

Bienvenue à toutes les générations !

16 octobre – Jeux de billes et jeux de mains [partage collectif]

Les jeux de main, tels que « Michel, je t’abandonne », sont populaires depuis belle lurette et les jeux de billes ont eu la cote auprès de plusieurs générations, et ce, depuis la Grèce antique. La Ville de Joliette vous invite à un partage collectif de vos jeux de billes (smokes) et de vos jeux de mains. Ainsi, votre voisin de quartier et vous-même serez enrichis de nouveaux jeux à partager avec vos amis, vos enfants ou vos petits-enfants.

Le plaisir, le jeu, le partage et les fous rires seront au rendez-vous ! Serez-vous de la partie ?

Bienvenue à toutes les générations !

23 octobre – Cuisinons du pain colombien, atikamekw et de la galette québécoise

Participez à un partage interculturel unique ! Venez cuisiner et savourer du pain banique atikamekw, des arepas colombien et de la galette de sarrasin, une tradition bien de chez nous ! Trois cultures se rencontreront le temps de cet atelier délectable.

En partenariat avec le CRÉDIL et le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière.

30 octobre – Fêtes et rituels [échange collectif]

Les fêtes et les rituels accompagnent le quotidien des gens depuis des millénaires. Vous avez tous fêter et pris part à des rituels saisonniers ! Venez découvrir l’origine de certaines traditions et contribuer à un échange collectif sur les façons de célébrer la richesse de nos quatre saisons. Ainsi, seront mis à l’honneur les traditions du jour de l’An, du jardinage, de la Saint-Jean-Baptiste, des épluchettes de blé-d‘Inde et de la Sainte-Catherine. Ces fêtes sont aussi riches en rituels (ex. : souhaits de la bonne année, feu de la Saint-Jean, semer à la fête de la Reine). La participation d’Atikamekws permettra de constater les différences et les similitudes entre nos deux cultures.

Souvenirs et plaisir garantis !

En partenariat avec le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière.

Tous ces ateliers seront animés par Philippe Jetté et présentés au Pavillon de la rivière (102, rue Fabre) gratuitement. Faites vite, les places sont limitées!

Pour vous inscrire, contactez le service des Loisirs et de la culture au 450 753-8050. 

Philippe Jetté et Mélanie Boucher se sont vus décerner le prix Innovation à la 28e édition des Grands Prix Desjardins de la Culture de Lanaudière, le 20 septembre dernier. Les deux interprètes et cocréateurs sont très fiers de cette reconnaissance visant à récompenser l’innovation du projet Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert ! Les deux artistes ont été accompagnés par la comédienne Marie-Joanne Boucher dans la création de cet essai vivant sur la chanson traditionnelle croisant théâtre, spectacle, veillée traditionnelle et médiation culturelle.

« Nous sommes fiers de contribuer à l’innovation dans le domaine de la culture afin de permettre aux citoyens de faire des prises de conscience sur la très grande richesse de nos traditions », confie Philippe Jetté, producteur, concepteur, interprète et coauteur du projet. Mélanie Boucher se dit très heureuse et toucher par cette récompense. Celle qui dévoile sa relation intime avec son grand-père dans cette présentation unique affirme que « de remporter le prix Innovation grâce au lègue de mon grand-père est certainement le plus bel honneur que je peux lui faire. »

Philippe et Mélanie partagent, avec le public, leur passion pour la chanson traditionnelle, sa pratique et son histoire depuis presqu’un an dans des salons (maisons privées) et divers événements et lieux de diffusion dans Lanaudière et au Québec. Le duo démocratise la tradition et la vulgarise de façon ludique et interactive dans cette présentation qu’ils peuvent qualifier d’exposition vivante sur la chanson traditionnelle, inspirée de la relation de Mélanie avec son grand-père.

Dans une formule conviviale et participative, ils mettent à nu la chanson traditionnelle grâce à des dialogues et des monologues touchants, inspirants et divertissants. Des interactions avec le public viennent pimenter la présentation. L’expérience vécue par les spectateurs démontre que chacun porte un trésor à partager.

Information : page du projet ou 450 397-2313.

Rappelons que « Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert ! » est rendu possible grâce au soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la MRC de Montcalm ainsi qu’à l’investissement des artistes.

Curieux de découvrir les résultats du jeu-sondage présenté au printemps dernier et portant sur les traditions coup de cœur? La Ville de Joliette et le comité de suivi du projet Joliette, au coeur des traditions vous invitent au dévoilement des traditions généreusement partagées par des citoyennes et citoyens, ce mardi 9 juillet à 19 h au Pavillon de la rivière (102, rue Fabre, Joliette).

Cette sympathique rencontre permettra de présenter le projet et le comité de suivi de Joliette, au cœur des traditions, de dévoiler les résultats du sondage, mais aussi de prioriser et de recueillir les idées d’actions porteuses pour la transmission de ces traditions, et ce, pour les trois prochaines années.

Sous la supervision de M. Philippe Jetté, intervenant en traditions vivantes, rappelons que cette rassembleuse démarche vise à développer les traditions coup de cœur de notre communauté en lien avec les thèmes suivants : jeux de l’enfance, plaisirs de la table et rituels du cycle de l’année. Le succès d’une telle démarche reposant sur la participation la population, nous vous attendons en grand nombre!

Joliette, au cœur des traditions est un projet issu de l’entente de développement culturel entre la Ville de Joliette et le ministère de la Culture et des Communications.

Tradons est fière d’offrir aux jeunes Lanaudois de cinq à douze ans un camp de jour inusité portant sur la chanson, le conte et le jeu traditionnels. Cette année, une semaine de plaisir sera offerte aux Lanaudois, soit celle du 8 juillet 2019. Le camp de jour se déroulera dans une maison privée de L’Assomption (Saint-Gérard-Majella) afin de conserver le caractère chaleureux de la tradition. Un maximum de 12 enfants pourra joindre « La P’tite semaine trad » cette année.

La conceptrice de Tradons et de « La P’tite semaine trad », Mélanie Boucher, explique que l’objectif premier de Tradons est d’abord de permettre aux enfants de se détendre en toute simplicité. Elle souhaite contrer les troubles anxieux à l’adolescence. « Nous vivons dans une société de compétition et de consommation où les individus, et entre autres les enfants et les adolescents, vivent trop de pression », affirme Mélanie Boucher. Tradons est fière d’offrir aux jeunes Lanaudois de cinq à douze ans un camp de jour inusité portant sur la chanson, le conte et le jeu traditionnels. Cette année, une semaine de plaisir sera offerte aux Lanaudois, soit celle du 8 juillet 2019. Le camp de jour se déroulera dans une maison privée de L’Assomption (Saint-Gérard-Majella) afin de conserver le caractère chaleureux de la tradition. Un maximum de 12 enfants pourra joindre « La P’tite semaine trad » cette année.

Les ateliers conçus par Tradons pour « La P’tite semaine trad » vont de pair avec les dernières découvertes scientifiques en psychologie. Ces dernières révèlent que la chanson, la danse et le jeu traditionnels permettent la libération d’hormones apaisantes chez quiconque les pratique. Ces hormones, aussi appelées « hormones du bonheur », aident les enfants à se détendre, donc à moins ressentir les effets néfastes du stress et de l’anxiété.

Le camp « La P’tite semaine trad » s’inscrit dans la prise de conscience actuelle de notre société, qui nous incite à éviter la surconsommation et le gaspillage, pour favoriser le durable et le réutilisable. Au camp, les enfants apprendront que la chanson, le jeu et l’imaginaire – si immatériels soient-ils – sont des ressources inépuisables et facilement accessibles ! Le temps s’arrêtera pour eux. Ils apprendront à se détendre, à chanter, à conter et à jouer, entourés d’autres jeunes, qui ont des affinités semblables aux leurs.

« La P’tite semaine trad » est un projet pensé par Mélanie Boucher et présenté par Tradons, une entreprise lanaudoise, dont les fondements se situent au cœur de la tradition orale.

Informations : www.tradonsensemble.com ou Mélanie Boucher au 450 944-0345.

Au début du mois de mai, la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray a annoncé la réception d’une subvention de 45 000 $ du ministère de la Culture et des Communications afin d’amener au niveau suivant Pour la suite du geste… rassemblons-nous!, une initiative visant la sauvegarde de trois savoir-faire traditionnels, soit le fléché, le gossage de cups et le tissage.

« Depuis 2015, la MRC de D’Autray s’assure de développer des initiatives en patrimoine immatériel, Pour la suite du geste… rassemblons-nous! a marqué l’histoire de la MRC tant par l’impact qu’il a eu sur la population que par le succès qu’il a connu », a souligné M. Gaétan Gravel, préfet de la MRC et maire de la Ville de Saint-Gabriel à propos du projet couronné à trois reprises en 2018.

Plus de 1 000 heures de bénévolat ont été investies par la communauté dans la démarche. Cette implication de la collectivité porte à croire à l’autonomisation de l’initiative dans une perspective de développement durable. Ainsi, la MRC lance le volet Laboratoire inclusif, du projet Pour la suite du geste… rassemblons-nous! une démarche de sauvegarde visant à accompagner les citoyens dans la prise en charge de leurs traditions. Effectivement, ce volet veillera à pérenniser l’initiative en impliquant étroitement la communauté. Tout un volet de documentation des pratiques et de la démarche sera aussi mis en place.

Dès l’automne 2019, la MRC accompagnée de Philippe Jetté, médiateur culturel et intervenant en traditions vivantes, organisera des consultations où des propositions d’actions, des besoins et suggestions seront abordés.

L’accompagnement et la formation sur mesure, la création d’une banque de transmetteurs, une journée d’échange avec des praticiens atikamekw et la réalisation d’actions favorisant la promotion des savoir-faire devraient également faire partie de la programmation à venir.

La MRC tient également à souligner la participation des partenaires ayant contribué à la réussite de l’initiative : les Cercles de Fermières de Saint-Gabriel, de Saint-Norbert et de Lavaltrie, l’Association des artisans de ceinture fléchée de Lanaudière, le Comité Patrimoine de Mandeville, le Centre d’action bénévole D’Autray, la Maison Rosalie-Cadron, le Café culturel de la Chasse-galerie, la Bibliothèque Ginette-Rivard-Tremblay, Iphigénie Marcoux-Fortier, Guy Charpentier, les 15 municipalités du territoire d’autréen et le ministère de la Culture et des Communications.