Les membres du comité organisateur de La Grande cadence ont l’immense bonheur d’annoncer qu’ils ont reçu les documents officiels des témoins experts, Philippe Jetté – musicien, tapeux de pieds et médiateur du patrimoine vivant, et Antoine Gauthier – directeur général du Conseil québécois du patrimoine vivant et musicien du groupe Les Chauffeurs à Pieds.

C’est au final une demande d’homologation pour un total de 355 personnes ayant tapé du pied pendant 6 minutes 38 secondes qui sera déposée aux Guinness World Records!

L’événement aura également permis d’amasser plus de 50 000 $ en dons pour la Fondation des Samares et la cause de la persévérance scolaire!

Culture Lanaudière offre une formation en patrimoine vivant destinée aux municipalités.

Comment réussir des interventions en patrimoine vivant en contexte municipal ?

Cette formation sur mesure vous offrira des outils pour revitaliser les traditions culturelles et s’en servir pour les bienfaits de la collectivité. Dans le cadre de cet atelier, nous aborderons les possibilités de développement du patrimoine vivant dans vos milieux afin de bien intervenir pour leur continuité et l’accompagnement des citoyens dans leur projet de sauvegarde en suscitant leur participation à la démarche. Formation sous forme d’ateliers (cours pratiques et exercices) et de cours magistraux.

Lieu :

  • Bibliothèque Marcel-Dugas, 16, rue Maréchal, Saint-Jacques

Clientèle visée :

Personne employée dans une municipalité ou une MRC en charge de dossiers liés à la culture et au patrimoine ou personne travailleuse autonome spécialisée dans ces dossiers auprès des municipalités ou des MRC.

Objectifs 

Au terme de cette formation, les participants seront en mesure de :

  • Décrire le panorama du patrimoine immatériel;
  • Définir des avenues pour le mettre en valeur dans un contexte municipal;
  • Favoriser l’intégration du patrimoine immatériel dans une perspective de tourisme culturel.

FORMATEUR(S)

Antoine Gauthier est à la tête du CQPV depuis 2009. Au sein de cet organisme de regroupement national, il a mené plusieurs projets, consultations, colloques, formations et publications. À titre d’expert en patrimoine immatériel et de spécialiste de la Convention de l’UNESCO de 2003, il est régulièrement amené à donner des conférences. Plusieurs de ses articles sont parus dans des publications nationales et internationales. Il détient une maîtrise des Hautes études internationales de l’Université Laval (droit, économie & sciences politiques) ainsi qu’une maîtrise en philosophie de l’Université de Montréal. M. Gauthier a précédemment œuvré au sein de l’Organisation des villes du patrimoine mondial, de la Chaire UNESCO en patrimoine culturel de l’Université Laval, du Secrétariat d’organisation du 12e Sommet de la Francophonie (ministère des Affaires étrangères du Canada) et de la Fédération internationale des auberges de jeunesse. À titre de musicien trad et de chercheur, il a été plusieurs fois boursier des conseils des arts du Québec et du Canada.


Médiateur du patrimoine vivant, Philippe Jetté développe des projets rassembleurs et porteurs pour des municipalités, des MRC et des organismes, en plus d’initier ses propres initiatives. Il oriente ses démarches novatrices en tant que chargé de projets. Le projet Pour la suite du geste… rassemblons-nous! de la MRC D’Autray, a d’ailleurs remporté deux prix nationaux et un prix régional pour sa démarche exemplaire. Calleur, musicien, conférencier, transmetteur et chercheur, Philippe s’inspire de ses rencontres déterminantes avec des porteurs de traditions de sa région (Lanaudière) et d’ailleurs. Technicien en musique traditionnelle, Philippe est membre fondateur du groupe de musique Belzébuth et du Duo Jetté-Simard.


Christine Bricault est ethnologue, titulaire d’une maîtrise en ethnologie de l’Université Laval (2007). Elle possède une riche expérience de travail comme consultante et chargée de projets en ethnologie et patrimoine (études, enquêtes orales), tant pour des administrations publiques que des organismes culturels. Elle est également chargée de cours au département des sciences historiques de l’Université Laval depuis 2009 (Exercices méthodologiques, méthodes d’enquête orale, traditions et actions culturelles, étude de sa culture). Elle a travaillé durant plusieurs années sur une thèse de doctorat sur les transformations de la ruralité, la vitalité des milieux ruraux et l’identité villageoise. Christine pratique la danse traditionnelle; elle possède en outre quelques années d’expérience en gigue irlandaise et en gigue québécoise. Elle est originaire des Cantons-de-l’Est. Christine Bricault est coordonnatrice du Conseil québécois du patrimoine vivant depuis 2016.

Inscription : https://www.culturelanaudiere.qc.ca/formation/se-connecter

Source : Culture Lanaudière, https://www.culturelanaudiere.qc.ca/formation/formation/63/comment-reussir-des-interventions-en-patrimoine-vivant-en-contexte-municipal-?utm_source=Cyberimpact&utm_medium=email&utm_campaign=16-mai-2022.

L’origine des jeux de cartes remonte au VIIe et VIIIe siècle en Chine et vers 1380 en Europe. Le temps des Fêtes est un excellent moment pour jouer aux cartes en famille. Je vous présente le jeu « La pisseuse » transmis par William Savignac (4e année) à ses camarades de classe le 9 mars 2021. Il l’a appris de sa mère Audrey Mondor qui elle le tient de sa grand-mère. Ce jeu est aussi nommé « Dame de pique » et « La vieille fille ».

La pisseuse

Règles et déroulement
Le jeu se joue en équipe d’environ cinq personnes. S’il y a plus de participants, on ajoute un autre jeu de cartes à la partie.

1- Enlever les Joker et la Dame de trèfle du jeu.
2- Distribuer l’ensemble des cartes aux joueurs. Une carte est distribuée à un joueur, ensuite à l’autre d’à côté, ainsi de suite.
3- Rassembler ses cartes ayant une paire de numéro (tous les joueurs).
4- Discarter les cartes rassemblées (paires de numéro) au centre.
5- Faire « Am stram gram » pour déterminer celui qui va débuter la partie.
6- Piger dans dans le jeu du voisin de gauche une carte.
7- Rassembler et discarter les cartes paires de numéro.
8- La Dame de pique ne peut être discartée.
9- Continuer de piger dans le paquet de son voisin de gauche (en alternance) et de discarter jusqu’à ce que les joueurs aient discarté l’ensemble de leurs cartes.
10- Celui qui reste avec la Dame de pique perd la partie.
11- Le perdant brasse et distribue les cartes pour la partie suivante.

Découvrez d’autres jeux de cartes et d’autres jeux traditionnels en visitant l’exposition virtuelle « À la découverte des trésors de la Nouvelle-Acadie ».

Source : projet « À la recherche des trésors de la Nouvelle-Acadie » réalisé par Philippe Jetté à l’hiver et au printemps 2021 à l’École Saint-Joseph de Saint-Liguori dans le cadre du volet Une école accueille un artiste du programme La culture à l’école.

Philippe Jetté est en nomination à la 30e édition des Grands Prix Desjardins de la culture de Lanaudière, dans la catégorie Prix Jeune public. L’événement, organisé par Culture Lanaudière, met en valeur les artistes, organismes, bénévoles et intervenants du milieu culturel de la région. Le gala aura lieu le vendredi 8 octobre prochain à 19 h au Carrefour culturel de Notre-Dame-des-Prairies.

Découvrez le projet Créer, partager et diffuser une collection de traditions orales en Nouvelle-Acadie réalisé à l’École Saint-Joseph de Saint-Liguori.

Radio-Canada Acadie a réalisé un reportage sur Philippe Jetté et son travail de valorisation des traditions et du patrimoine de la Nouvelle-Acadie dans l’émission « L’heure de Pointe – Acadie ». On y entend Philippe en entrevue et des extraits de son imposant fonds d’archives contenant plus de 3 500 éléments issus des traditions orales (chansons, airs de musique, surnoms, contes, légendes, expressions, etc.) de Lanaudière.

Écouter le reportage « Préserver le patrimoine culturel de l’Acadie au Québec ».

L’émission Spécial du jour de l’An avec Yves Lambert, animée par Alex Trudel, accueillera Philippe Jetté pour parler des traditions du temps des Fêtes. L’émission sera diffusée la veille et la journée même du jour de l’An, soit le 31 décembre 2020 ou le 1er janvier 2021, dans les 34 radios communautaires membres de l’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec (ARCQ). Visitez leur site Web pour découvrir la radio de votre région.

Bonne écoute !

Philippe Jetté participe à l’édition virtuelle de la fameuse Veillée de l’Avant-Veille le 30 décembre prochain de 20 h à 21 h 30. À cette occasion, il offrira un câll de set carré (danse câllée) invisible pour célébrer la nouvelle année. La fête sera diffusée en haute-définition sur le Web et sur les ondes de 20 radios membres de l’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec (ARCQ).

L’événement, organisé par la Compagnie du Nord, rassemble les groupes Le Vent du Nord, Galant, tu perds ton temps et Les Frères Brunet ainsi que Michel Faubert et Philippe Jetté. La veillée de l’Avant-Veille est une tradition depuis 23 ans.

Procurez-vous un billet au https://lepointdevente.com/billets/so0201230001.

Liste des radios participantes
CIBL 101,5
FM 103,3 – La radio allumée
CFNJ 99 1 et 88 9
CKIA FM
CFLX 95,5 FM
VIA 90.5 FM
CKVL FM
FM Charlevoix – CIHO 96,3
92,9 CFUT
CHIP Pontiac
CHGA FM, la radio de la Vallée-de-la-Gatineau
CIEU FM 94.9-106.1
Radio Gaspésie
Radio Boréale CHOW 105,3
CIBO FM 100,5 Senneterre
CKCJ FM Au coeur de la Jamésie
RTC CILE Havre Saint Pierre
CFIM, la radio des Îles de la Madeleine
Radio Communautaire CJTB 93,1
CFMF 103,1 FM

Marielle Roy œuvre à la sauvegarde et à la transmission de la coutume de la fête et de la fabrication de la tire Sainte-Catherine à Sayabec dans La Matapédia. Dès l’âge de quatre ans, Marielle participe à la fabrication de la tire avec sa mère. Depuis 25 ans, elle prend part à la confection de ce bonbon traditionnel de façon communautaire avec une quarantaine de femmes de l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas) de Sayabec. Cette activité de financement permet de confectionner environ 22 000 bouchées de tire par année. La fabrication collective se fait sur deux jours dans une ambiance festive. Chaque femme a une tâche d’attitrée, en passant par le mélange de la recette, la cuisson, le refroidissement, l’étirement, la coupe et l’emballage.

À l’occasion de la Fête de la Sainte-Catherine, une soirée Bingo est organisée où l’on offre un sac de tire à plus de 200 participants. Le succès de la fête est sans aucun doute le fait qu’elle soit intergénérationnelle et bien implanté dans le milieu depuis un demi-siècle.

Marielle Roy était présidente de l’Afeas de Sayabec lors de notre rencontre en 2013.

Ce texte est un résumé de l’entrevue réalisée par Philippe Jetté, en collaboration avec Marc-André Complaisance, le 3 juin 2013 dans le cadre de l’Inventaire du patrimoine immatériel de la MRC de La Matapédia pour la Société d’histoire et de généalogie de La Matapédia.

En savoir plus : Fiche au Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Découvrez cette mobilisation collective au service de la tradition [vidéo]

La grotte du « Trou de Fée » totalise 133 mètres de galeries. Elle est située, à Crabtree, sur la rive ouest de la rivière Ouareau qu’elle surplombe d’au moins six mètres. Il paraîtrait que des petits êtres y séjournent depuis belle lurette.

La tradition orale met en scène les fées dans des cavernes, des champs, des eaux et des sources. L’origine des fées nous ramène à la mythologie grecque et romaine. On ne reconnait leur présence qu’à la perfection de leurs travaux. La seule trace matérielle de cette croyance se rattache aux « Trous de Fée » que l’on retrouve dans plusieurs endroits du Québec.

Ce texte a été écrit par Philippe Jetté pour le spectacle « Le cirque tout un parkours » de Cirrus Cirkus de Saint-Lin-Laurentides. 

Le Trou de Fée, Crabtree, Lanaudière, Québec.

Panneau d’interprétation du Trou de Fée.

Un nouveau programme de reconnaissance national vient d’être dévoilé virtuellement par le Conseil québécois du patrimoine vivant. Il s’agit du programme Maîtres de traditions vivantes visant à reconnaître des artistes et artisans au talent exceptionnel qui maîtrisent une pratique ou une technique transmise de génération en génération. Par le biais d’actions de transmission et de diffusion, le programme vise à faire connaître ces Maîtres sur le territoire du Québec.

Cette nouvelle initiative, soutenu par le ministère de la Culture et des Communications, s’inspire de l’appellation « ​Trésors humains vivants » de l’UNESCO, déjà en place dans plusieurs pays. Il a été dévoilé avec la participation de la ministre de la Culture, Mme Nathalie Roy.

Voici les cinq premiers maîtres de traditions vivantes du Québec.

  1. Yvonne Vollant :  artisane innue, artisanat traditionnel, contes et légendes. Mme Vollant confectionne des mocassins avec une technique apprise de sa mère.
  2. Hélène Blouin : artisane de ceinture fléchée.
  3. Jean-Paul Guimond : chanteur de chanson traditionnelle.
  4. Raynald Ouellet : accordéoniste diatonique.
  5. Stephen Jerome : Artisan Mi’kmaq, vannerie traditionnelle.

Visitez le site du programme pour plus de détails sur ses objectifs et sur les lauréats au www.maitresdetraditions.ca.