Articles

Plus de 230 traditions mises à l’honneur Lire la suite

Philippe Jetté et les élèves de l’École primaire Saint-Joseph de Saint-Liguori demande la collaboration de l’ensemble de la population pour accomplir leur 5e mission. La mission consiste à récolter et à partager des expressions et autres pratiques langagières employées par ses parents ou par ses grands-parents et transmises de génération en génération.

Philippe Jetté rapporte quelques exemples de traditions recherchées.

  • Expression : « Mange ton pied pis garde l’autre pour danser », se dit lorsqu’une personne mentionne qu’il a faim.
  • Dicton : « En avril, ne te découvre pas d’un fil » est un conseil sage donné à quelqu’un.
  • Virelangue : « Un chasseur sachant chasser peut chasser sans son chien » est un défi ludique pour articuler un groupe de mots.
  • Trompe-oreille : « Habit s’ coud-y ? Grain s’ moud-y ? Habit s’ coud, grain s’ moud. » est une phrase difficile à comprendre donnant l’impression d’être dans une langue étrangère ou d’avoir une autre signification.
  • Toponyme populaire : « Rang des Léveillé » est un surnom de lieu servant à désigner le Rang de la Rivière Nord à Saint-Liguori. La toponymie populaire désigne un chemin, un cours d’eau, un pont, une forêt, une terre, une côte, une maison, un bâtiment ou une municipalité.

Comment participer ?

Pour participer, il suffit simplement de remplir la « Fiche de mission » disponible en ligne au www.traditionsvivantes.com (onglet Projets / À la recherche des trésors de la Nouvelle-Acadie) ou en cliquant ICI. Il est également possible de faire parvenir un enregistrement sonore ou une vidéo par courriel à info@traditionsvivantes.com.

Information : www.traditionsvivantes.com ou 450 397-2313. Suivez l’artiste et le projet sur sa page Facebook « Philippe Jetté / Médiateur du patrimoine vivant ».

Rappelons que le projet « Créer, s’approprier et partager une collection de traditions orales en Nouvelle-Acadie » s’inscrit dans le cadre du volet « Une école accueille un artiste ou un écrivain » du programme « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.

Avec Philippe Jetté, les élèves de l’École Saint-Joseph et la communauté de Saint-Liguori Lire la suite

Philippe Jetté initie de jeunes immigrants en francisation (au primaire et au secondaire) à nos traditions orales depuis quelques années.

Il a offert, la semaine dernière, six ateliers aux jeunes du programme Vire-Vent (maternelle à 6e année) de la Commission scolaire des Affluents à Repentigny et à Terrebonne. Les jeunes ont appris ce qu’est une tradition, comment on la garde vivante, en plus d’apprendre plusieurs chansons mimées et dansées et à taper du pieds (pour les plus vieux).

Une classe l’a accueilli en chantant « Pierrot n’a pas de chapeau », une chanson apprise de M. Réal Lapalme de Saint-Jacques, qu’ils avaient appris en l’écoutant seulement trois fois avant son arrivé. Philippe leur avait envoyé les paroles et les audio pour que les enseignants puissent leur apprendre les mots de vocabulaire en lien avec les chansons transmises et que chaque classe puisse les garder comme aide-mémoire.

Et d’après-vous, comment garde-t-on une tradition vivante ?

Philippe Jetté est aussi membre du programme et du Répertoire Culture-Éducation (Artiste à l’école) du ministère de la Culture. Consulter la section Ateliers jeune public.

Atelier de transmission au programme Vire-Vent de la Commission scolaire des Affluents pour les élèves en francisation.

 

Tu travailles dans une école ? Tu souhaites faire vivre l’expérience des traditions orales à tes élèves? Contacte-moi!
Deux options s’offrent à toi!
– Découverte de mon métier à travers mes rencontres et mes découvertes (chansons, contes, musique, prendre soin de qui on est, cultiver nos traditions…) | 3e à 6e année du primaire.
– Initiation au tapement de pieds et création de rythmes avec ses pieds (podorythmie) | 3e année primaire à 5e secondaire.
ADMISSIBLE AU PROGRAMME CULTURE-ÉDUCATION (La culture à l’école).

Pour information, cliquez ICI.

La candidature de Philippe Jetté, au programme La culture à l’école, a été retenu par le ministère de la Culture et des Communications pour offrir des ateliers culturels en école. De plus, le volet Une école accueille un artiste permet aux élèves de participer à un travail d’expérimentation artistique de longue durée (de quatre à douze semaines).

Philippe propose de toucher l’imaginaire des jeunes et de développer leur créativité à travers deux présentations :

Ils les incitent à devenir responsables de leurs traditions en les transmettant à leur tour.

Consultez sa fiche en ligne sur le Répertoire de ressources culture-éducation. Informez-vous des avantages pour votre école.