Articles

Fricassée du lundi

La recette de la fricassée du lundi a été partagée par Christiane Robidoux aux participants des Ateliers de transmission de savoir-faire de la Ville de Joliette dans le cadre du projet « Joliette, au coeur des traditions », en collaboration avec Philippe JettéL’atelier s’est tenu le mercredi 9 octobre 2019 au Pavillon de la rivière de Joliette. Mme Robidoux tient cette recette de sa mère qui faisait de la fricassée le lundi avec les restants de la fin de semaine.

Et vous, quelle est votre version familiale de la fricassée ? Partagez-moi vos recettes ! Votre recette pourrait être mise à l’honneur !

Recette : Fricassée du lundi[1]

Recette pour huit personnes.

Ingrédients[2]

  • 4 tasses de cubes de restants de viande cuite (bœuf, porc, poulet, dinde, selon ce qui est disponible).
  • 4 c. à soupe d’huile végétale (pour la cuisson : 2 fois 2 c. à soupe).
  • 1 c. à thé de vinaigre de cidre.
  • ¼ de tasse de farine de blé.
  • 2 oignons moyens.
  • 1 gousse d’ail émincée.
  • 4 carottes moyennes grattées.
  • 8 pommes de terre moyennes épluchées ou grattées si ce sont des patates nouvelles.
  • 1 rutabaga (navet jaune) épluché.
  • 4 branches de céleri avec un peu de feuilles.
  • Fines herbes (1 c. à thé de sauge, de marjolaine et de thym ainsi qu’une feuille de laurier).
  • 2 c. à soupe d’épaississant à sauce (Bisto) ou 2 c. à soupe de farine mélangée à 1 c. à soupe de beurre.
  • 1 litre de bouillon de légumes ou de poulet.
  • Sel et poivre.

Accessoires

  • 1 grand poêlon.
  • 1 faitout avec un couvercle.
  • 1 planche à découper.
  • 1 couteau.
  • 1 cuillère de bois.
  • 1 cuillère à soupe.
  • 1 cuillère à thé.
  • 1 tasse à mesurer.

Directives

  1. Couper tous les légumes et les viandes (4 tasses) déjà cuites en cubes ou morceaux d’environ 2 cm.
  2. Faire chauffer, dans un poêlon, 2 c. à soupe d’huile et y faire dorer les cubes de viande sur feu moyen en brassant sans cesse pour que la viande ne colle pas au fond du poêlon.
  3. Saupoudrer d’un quart de tasse de farine de blé, ajouter sel et poivre, et brasser pour bien enrober les morceaux de viande.
  4. Verser, lorsque le tout est bruni (y compris le fond du poêlon!), la moitié du bouillon (500 ml) et 1 c. à thé de vinaigre de cidre dans le poêlon.
  5. Gratter le fond pour tout déglacer.
  6. Laisser mijoter trois minutes et retirer du feu.
  1. Émincer une gousse d’ail et deux oignons moyens.
  2. Faire chauffer, dans un faitout, 2 c. à soupe d’huile et y faire dorer à feu doux les oignons et l’ail émincé.
  3. Ajouter tous les légumes coupés en cubes et brasser pour enrober les légumes du mélange d’oignons, d’ail et d’huile.
  4. Cuire sur feu moyen en brassant sans cesse pendant 5 minutes.
  5. Émincer la sauge, le thym, la marjolaine.
  6. Ajouter les fines herbes (sauge, thym, marjolaine et la feuille de laurier entière).
  7. Brasser pour bien les répartir parmi les autres ingrédients. Les sucs de légumes doivent brunir légèrement au fond du faitout.
  8. Verser la deuxième moitié du bouillon (500 ml).
  9. Ajouter, par petits morceaux, le mélange de 2 c. à soupe de farine mélangée à 1 c. à soupe de beurre ou 2 c. à soupe de Bisto délayé dans l’eau et bien mélanger.
  10. Ajouter le mélange de viande et bien mélanger dans le faitout.
  11. Ajouter de l’eau pour avoir assez de liquide afin de couvrir le tout.
  12. Rajouter le sel et le poivre au goût.
  13. Couvrir et laisser mijoter sur feu doux pendant 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que les rutabagas soient tendres. Ce légume est le plus long à cuire.
  14. Servir le tout dans une assiette creuse avec une belle tranche de pain de ménage beurrée pour bien essuyer le fond de l’assiette.

[1] Recette de Christiane Robidoux. Sa mère faisait de la fricassée le lundi avec les restants de la fin de semaine.

[2] Tous les produits utilisés, dans le cadre de l’atelier, proviennent du marché d’alimentation écoresponsable À saveur locale, point de vente de fermes lanaudoises certifiées biologiques ou respectueuses de la santé de la terre.

L’atelier en photos

Ateliers de transmission de savoir-faire de la Ville de Joliette

Suite au dévoilement de vos traditions coup de cœur, voici nos cinq ateliers de transmission de savoir-faire. Présentés dans le cadre de l’entente de développement culturel entre la Ville de Joliette et le ministère de la Culture et des Communications, ces rencontres ont pour but d’échanger et de transmettre nos traditions pour les faire vivre, les faire perdurer dans le temps.

2 octobre – Sauts interculturels ! Rencontre autour de la marelle, la corde à danser et l’élastique.

Les citoyens sont invités à faire quelques sauts interculturels le temps d’une rencontre de partage et de jeux universels avec des Joliettains d’origine africaine et atikamekw. Les participants apprendront et partageront leurs jeux de marelles, de corde à danser et d’élastique. Les souvenirs d’enfance jailliront et permettront de tisser des liens. L’atelier est en partenariat avec le CRÉDIL et le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière. Venez partagez vos jeux et vous amusez !

Bienvenue à toutes les générations !

9 octobre – Dégustez votre fricassée [mets à base de viande]

Que diriez-vous d’éviter le gaspillage ? La récupération alimentaire ne date pas d’hier. La fricassée est un mets traditionnel cuisiné à partir de restants de viandes. Il suffit de faire revenir des oignons, ajouter de la viande, des patates coupées en dés, du bouillon, des assaisonnements et des légumes, si vous le désirez. Laissez mijoter et servez !

Christiane Robidoux sera votre hôte pour la soirée. Elle vous transmettra sa recette et vous fera participer aux différentes étapes de la préparation. Venez dégustez votre fricassée !

Svp, apportez quelque chose à vous mettre sur la tête afin d’éviter de cuisiner une fricassée aux cheveux ! Merci.

Bienvenue à toutes les générations !

16 octobre – Jeux de billes et jeux de mains [partage collectif]

Les jeux de main, tels que « Michel, je t’abandonne », sont populaires depuis belle lurette et les jeux de billes ont eu la cote auprès de plusieurs générations, et ce, depuis la Grèce antique. La Ville de Joliette vous invite à un partage collectif de vos jeux de billes (smokes) et de vos jeux de mains. Ainsi, votre voisin de quartier et vous-même serez enrichis de nouveaux jeux à partager avec vos amis, vos enfants ou vos petits-enfants.

Le plaisir, le jeu, le partage et les fous rires seront au rendez-vous ! Serez-vous de la partie ?

Bienvenue à toutes les générations !

23 octobre – Cuisinons du pain colombien, atikamekw et de la galette québécoise

Participez à un partage interculturel unique ! Venez cuisiner et savourer du pain banique atikamekw, des arepas colombien et de la galette de sarrasin, une tradition bien de chez nous ! Trois cultures se rencontreront le temps de cet atelier délectable.

En partenariat avec le CRÉDIL et le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière.

30 octobre – Fêtes et rituels [échange collectif]

Les fêtes et les rituels accompagnent le quotidien des gens depuis des millénaires. Vous avez tous fêter et pris part à des rituels saisonniers ! Venez découvrir l’origine de certaines traditions et contribuer à un échange collectif sur les façons de célébrer la richesse de nos quatre saisons. Ainsi, seront mis à l’honneur les traditions du jour de l’An, du jardinage, de la Saint-Jean-Baptiste, des épluchettes de blé-d‘Inde et de la Sainte-Catherine. Ces fêtes sont aussi riches en rituels (ex. : souhaits de la bonne année, feu de la Saint-Jean, semer à la fête de la Reine). La participation d’Atikamekws permettra de constater les différences et les similitudes entre nos deux cultures.

Souvenirs et plaisir garantis !

En partenariat avec le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière.

Tous ces ateliers seront animés par Philippe Jetté et présentés au Pavillon de la rivière (102, rue Fabre) gratuitement. Faites vite, les places sont limitées!

Pour vous inscrire, contactez le service des Loisirs et de la culture au 450 753-8050. 

Il était une fois… « La chatte blanche » !

Les participants à l’atelier « Contez à l’oral pour vos enfants ou vos petits-enfants » ont vécu une expérience au-delà de l’imaginaire. Diane Brisson les a transportés dans l’univers merveilleux du conte de « La chatte blanche ». Le public a pu visualiser les personnages et les décors du conte grâce son imagination et au talent de la conteuse. Les participants ont été ensuite invités à soulever les passages importants de l’histoire permettant de reconstruire le squelette du conte. Le but de l’atelier était de transmettre aux citoyens cette histoire ancienne de plusieurs siècles.

Diane Brisson a également parlé du lien privilégié qu’elle a entretenu avec sa grand-mère Clara Gaudet. Celle-ci lui racontait plusieurs contes merveilleux : La chatte blanche, Poucet, La bête à sept têtes, La montagne bleue, Le petit Jésus dans la crèche, etc.

L’atelier s’est déroulé le mercredi 24 octobre 2018 à l’occasion des Ateliers de transmission de savoir-faire de la Ville de Joliette, en collaboration avec Philippe Jetté.

Résumé

Le roi se fait vieillissant. Il souhaite offrir son royaume à un de ses trois fils. Pour choisir son héritier, il demande à ses trois princes de partir pendant un an et un jour. Ils doivent rapporter quelque chose de bien spécial. Au retour de ses trois fils, le roi est incapable de se décider. Ils devront repartir ainsi trois autre fois. La quatrième fois, le roi les invite à revenir avec la plus belle femme du royaume. Il demande alors au peuple de juger à sa place. Qui succédera au roi ?

Écoutez le conte de La chatte blanche.

Consultez l’aide-mémoire du conte : Il était une fois… « La chatte blanche » !