Joliette, au coeur des traditions

Un projet par et pour les citoyens !

Vos traditions familiales sont-elles bien vivantes ou auraient-elles besoin d’un coup de pouce pour en assurer leur transmission? C’est la question que soulève la Ville de Joliette à travers un jeu-sondage simple et sympathique disponible à compter d’aujourd’hui sur son site Internet. Lire la suite

Camp Ado Trad à Lavaltrie

La Maison Rosalie-Cadron est heureuse d’annoncer l’obtention d’une subvention  de la part du ministère de la Culture et des Communications pour mettre en place une série d’ateliers de transmission de savoir-faire traditionnels destinés aux adolescents, du 1er juillet au 2 août 2019. Ces ateliers seront diffusés sous l’appellation Camp Ado Trad. Les jeunes de 11 à 15 ans auront ainsi l’occasion de s’initier, et ce gratuitement, à cinq savoir-faire : la chanson traditionnelle et la podorythmie (transmises par Philippe Jetté), le tissage, la sculpture sur bois, le fléché et les travaux d’aiguilles (tricot, broderie et crochet). Les ateliers se tiendront du lundi au vendredi de 13 h à 16 h. De plus, l’enveloppe budgétaire prévoit des sommes pour la réalisation d’un documentaire qui constituera, en quelques sortes, la mémoire de ce projet unique.

« Ce savoir-faire traditionnel est un témoignage de notre histoire et de notre richesse culturelle. Le gouvernement du Québec soutien des projets comme ceux initiés par la Maison Rosalie-Cadron, qui assurent le partage des connaissances entre les générations. Ce sont de telles initiatives qui nous permettent de ne pas oublier qui nous sommes et d’où nous venons. Par son action, cet organisme contribue également au dynamisme et à la vitalité culturelle de la région. » – Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française

« Le projet créé par la Maison Rosalie-Cadron est très enrichissant pour les jeunes de la région en plus de contribuer à la préservation de notre héritage culturel. Grâce à cette implication dans la collectivité, les adolescents pourront en apprendre davantage sur l’histoire et les pratiques de leurs ancêtres. » – Caroline Proulx, ministre du Tourisme et députée de Berthier

Guidés par des passeurs de traditions passionnants et passionnés, les jeunes participants pourront, dans un cadre ludique, tout d’abord faire connaissance avec le savoir-faire et en apprendre sur son histoire et son parcours jusqu’à nos jours, et, par la suite, l’expérimenter. Mais, tradition ne rimant pas avec immobilisme, les guides pourront amener les jeunes à s’approprier les savoir-faire à leur façon. Par exemple, dans l’atelier de chanson traditionnelle, rien n’empêchera les jeunes de créer une nouvelle chanson sur un air ancien! Le vendredi, le fruit du travail des jeunes sera présenté à leurs familles et amis. « Nous proposons une formule qui allie contenu professionnel dans un environnement adapté aux adolescents », de spécifier Madame Claudine Lalonde, présidente du conseil d’administration.

La procédure d’inscription et les formulaires seront disponibles dès le 23 avril sur le site Web de la Maison Rosalie-Cadron. Notez que les places sont très limitées. Pour information, veuillez contacter Sophie Lemercier, directrice de la Maison Rosalie-Cadron, au 450 586-2727 ou au info@maisonrosaliecadron.org.

Suivez la Maison Rosalie-Cadron au www.fb.com/Maison.Rosalie.

Chansons d’Yves Marion transmises au Festitrad

J’ai eu le privilège d’accompagner Yves Marion, au Festitrad de la Ville de Saint-Gabriel, dans la transmission de chansons traditionnelles provenant de son répertoire familial, le samedi 6 avril 2019. Une trentaine de personnes ont participé à cet atelier unique.

Yves Marion est né le 7 mars 1952 à Saint-Côme, dans le nord de Lanaudière. La chanson et la musique traditionnelles sont omni présentes dans sa famille. L’ensemble des quatre générations de la famille Marion chantent pour le plaisir de partager une pratique rassembleuse. En plus d’être un chanteur au répertoire inépuisable, Yves joue du violon et de la mandoline. Il pratique le métier de bûcheron avec son père et ses frères jusqu’en 1990. Il manie, alors, des abatteuses jusqu’à sa retraite en 2018.

Voici les trois chansons qu’Yves Marion a entendues de sa mère, de son père et de ses oncles. Écoutez les chansons ci-bas et téléchargez les paroles en cliquant sur leurs titres.

RÉSULTAT DE L’ATELIER DE TRANSMISSION